OECD Multilingual Summaries

OECD Skills Outlook 2013. First Results from the Survey of Adult Skills

Summary in French

Cover thumbnail
Accédez au texte intégral:
10.1787/9789264204256-en

Perspectives de l'OCDE sur les compétences 2013. Premiers résultats de l'Evaluation des compétences des adultes

Résumé en français

La révolution technologique amorcée au cours des dernières décennies du XXe siècle touche presque toutes les facettes de la vie au XXIe siècle : de la façon dont nous « parlons » avec nos amis et nos proches à la façon dont nous faisons nos achats, en passant par nos habitudes professionnelles et notre lieu de travail. Les services de transport et de communication ont gagné en rapidité et en efficacité, et facilitent désormais les déplacements partout dans le monde des personnes, des marchandises, des services et des capitaux, entraînant la mondialisation des économies. Ces mutations sociales et économiques ont, à leur tour, fait évoluer la demande envers les compétences. Alors que l’automatisation gagne sans cesse le secteur industriel et certaines tâches peu qualifiées, les besoins en aptitudes cognitives routinières et en savoir‑faire artisanal vont en diminuant, tandis que les compétences en traitement de l’information et d’autres aptitudes cognitives et compétences interpersonnelles de haut niveau sont toujours plus prisées. En plus de maîtriser les compétences propres à leur emploi, les travailleurs du XXIe siècle doivent posséder un bagage de compétences en traitement de l’information et différentes compétences « génériques », telles que la communication interpersonnelle, l’auto‑organisation et la capacité d’apprentissage. Posséder ces compétences permet aux travailleurs de faire face aux incertitudes d’un marché du travail en mutation.

L’Évaluation des compétences des adultes (PIAAC) a pour vocation de mettre en lumière la disponibilité de certaines de ces compétences clés dans la société ainsi que leur utilisation dans le cadre professionnel et privé. Elle examine directement la maîtrise de différentes compétences en traitement de l’information : la littératie, la numératie et la résolution de problème dans des environnements à forte composante technologique. En voici les principaux résultats :

Ce que peuvent faire les adultes en littératie, en numératie et en résolution de problème dans des environnements à forte composante technologique

  • Dans la plupart des pays, des proportions considérables d’adultes se situent aux niveaux les plus bas de l’échelle de compétence en littératie et en numératie. Dans les pays participant à l’évaluation, de 4.9 % à 27.7 % des adultes se situent aux niveaux les plus bas de compétence en littératie et de 8.1 % à 31.7 %, aux niveaux les plus bas de compétence en numératie.
  • Dans bon nombre de pays, de larges pans de la population ne disposent pas des connaissances de base nécessaires pour utiliser les TIC dans de nombreuses tâches quotidiennes, voire ne s’en sont jamais servi. Ces proportions vont de moins de 7 % des 16‑65 ans en Norvège, aux Pays‑Bas et en Suède, à au moins 23 % en Corée, en Espagne, en Italie, en Pologne et en République slovaque. Même chez les adultes compétents en informatique, une majorité obtient un score au niveau le plus bas de l’échelle de résolution de problème dans des environnements à forte composante technologique.
  • Le plus haut niveau de compétence sur l’échelle de résolution de problème dans des environnements à forte composante technologique n’est atteint que par 2.9 % à 8.8 % des adultes.

Lien entre certaines caractéristiques socio‑démographiques et la maîtrise des compétences

  • Les adultes diplômés de l’enseignement tertiaire affichent un score en littératie supérieur d’en moyenne 36 points (l’équivalent de cinq années de formation scolaire) à celui des adultes dont le niveau de formation est inférieur au deuxième cycle de l'enseignement secondaire, après contrôle d’autres caractéristiques.
  • Cumuler une formation initiale insuffisante et un manque d’occasions d’améliorer ses compétences peut générer un cercle vicieux, un faible niveau de compétence limitant les possibilités de développement et vice‑versa.
  • Les immigrés de langue étrangère affichent des compétences en littératie, en numératie et en résolution de problèmes dans des environnements à forte composante technologique nettement inférieures à celles des adultes autochtones dont la première ou la deuxième langue apprise dès l’enfance est identique à celle de l’évaluation, même lorsque d’autres facteurs sont pris en compte.
  • Si les adultes plus âgés affichent généralement des compétences inférieures à celles de leurs cadets, l’ampleur de l’écart entre les générations varie considérablement d’un pays à l’autre, ce qui porte à penser que les politiques et d’autres leviers d’action peuvent diminuer l’impact des facteurs responsables de la corrélation négative entre compétences clés en traitement de l’information et âge.
  • Les hommes obtiennent des scores plus élevés que les femmes en numératie et en résolution de problèmes dans des environnements à forte composante technologique, mais l’écart n’est pas important et se réduit encore quand on prend en compte d’autres caractéristiques. Chez les jeunes adultes, l’écart de compétences entre les sexes est négligeable.

Utilisation des compétences dans le cadre professionnel

  • L’utilisation des compétences dans le cadre professionnel influence de nombreux phénomènes inhérents au marché du travail, notamment la productivité et l’écart salarial entre les sexes.
  • Il n’est pas rare que dans le cadre professionnel, des travailleurs plus compétents fassent une utilisation moins intensive de leurs compétences que leurs homologues moins compétents, ce qui témoigne des inadéquations fréquentes entre la maîtrise et l’utilisation des compétences.
  • L’utilisation des compétences dans le cadre professionnel est plus fortement corrélée à la profession d’un individu qu’à son niveau de formation ou à son type de contrat de travail.
  • Environ 21 % des travailleurs sont surqualifiés et 13 % sont sous‑qualifiés pour l’emploi qu’ils occupent, autant de situations problématiques dont l’impact est considérable sur les salaires et la productivité.

Développement, maintien et détérioration des compétences

  • Les compétences en littératie, en numératie et en résolution de problèmes dans des environnements à forte composante technologique sont étroitement liées à l’âge. Cette corrélation est à son maximum à 30 ans avant de subir un déclin constant : les groupes les plus âgés font état de niveaux de compétence inférieurs à ceux des plus jeunes. Le déclin de compétences associé au vieillissement est corrélé tant aux différences dans la quantité et la qualité des opportunités de développement et de maintien des compétences tout au long de la vie (notamment, mais pas exclusivement, par la formation scolaire et les programmes de formation) qu’aux effets du vieillissement biologique.
  • À l’échelle des pays, on constate une corrélation manifeste entre le degré de participation à des activités de formation pour adultes et la maîtrise moyenne des compétences clés en traitement de l’information.
  • Les adultes qui pratiquent plus fréquemment des activités liées à la littératie, la numératie et l’informatique (tant dans le cadre professionnel que privé) maîtrisent davantage les compétences en littératie, en numératie et en résolution de problème, même lorsque le niveau de formation est pris en compte. La pratique d’activités pertinentes dans le cadre privé a un impact encore plus important sur la maîtrise des compétences évaluées que la pratique d’activités analogues dans le cadre professionnel.

Corrélation entre maîtrise des compétences et bien‑être économique et social

  • Le niveau de compétence en littératie, en numératie et en résolution de problème dans des environnements à forte composante technologique présente une corrélation positive et indépendante avec la probabilité de participer au marché du travail, d’occuper un emploi et d'obtenir une rémunération plus élevée.
  • Dans la totalité des pays, les individus les moins compétents en littératie sont plus susceptibles, en comparaison à leurs homologues plus compétents, d’indiquer être en mauvaise santé, de penser avoir peu d’influence sur le processus politique et de ne pas participer à des activités associatives ou bénévoles. Dans la plupart des pays, les individus peu compétents font aussi généralement moins confiance à autrui.

© OCDE

La reproduction de ce résumé est autorisée à condition que la mention OCDE et le titre original de la publication soient mentionnés.

Les résumés multilingues sont des extraits traduits de publications de l’OCDE parues à l’origine en anglais et en français.

Ils sont disponibles gratuitement sur la librairie en ligne de l’OCDE www.oecd.org/bookshop

Pour plus d’informations, contactez le service des Droits et traductions de l’OCDE, Direction des Affaires publiques et de la communication à l’adresse rights@oecd.org ou par fax au: +33 (0)1 45 24 99 30.

Service des Droits et Traductions de l'OCDE
2 rue André-Pascal, 75116
Paris, France

Consultez notre site Internet www.oecd.org/rights

Logo OCDE

Retrouvez le texte complet sur OECD iLibrary!

© OECD (2013), OECD Skills Outlook 2013. First Results from the Survey of Adult Skills, OECD Publishing.
doi: 10.1787/9789264204256-en

Valid XHTML 1.0 Strict